Gérer un dégât de eaux

Un dégât des eaux désigne des dommages causés aux biens par l’eau, mais aussi des dommages dommages occasionnés à une tiers personne (un voisin, un locataire, un propriétaire…).

Sachez que si vous êtes victime ou responsable d’un dégât des eaux, ce sinistre est, dans la majorité des cas, couvert par votre assurance habitation.
Étape par étape, voici ce qu’il faut faire :

Plusieurs cas existent :
> Le sinistre concerne votre habitation, seul lieu endommagé
> Le sinistre concerne votre habitation et celle de votre voisin
> Le sinistre s’est produit chez votre voisin et a endommagé votre habitation.

S’il a lieu chez vous, le sinistre peut-être gérer avec quelques bons reflexes : commencez par couper l’eau, aérez puis séchez. Prévenez ensuite votre voisin, la régie, le syndicat ou le gardien en charge de votre immeuble pour lui signaler le sinistre. Enfin, et le plus rapidement possible, faites réparer la fuite.

Prévenez ensuite votre assureur pour faire pratiquer une expertise. Pour cela, conservez les justificatifs de réparation de la fuite et ne jetez aucun objet, même s’il est encombrant ou vous paraît définitivement dégradé. L’assureur et l’expert en auront besoin pour estimer les dommages. Ne repeignez pas vos murs, ne changez pas vos moquettes (…) avant le passage de l’expert ou l’accord préalable de votre assureur.

Quelle que vous soyez victime ou responsable d’un dégât des eaux, vous devez remplir un formulaire de constat amiable, qui vous sera remis par votre assureur. Remplissez-le minutieusement car toutes les informations seront déterminantes pour estimer les responsabilités et calculer les indemnités. Aussi, n’oubliez pas de préciser le nom, l’adresse et le numéro de contrat de l’assureur de la copropriété ou du propriétaire de l’immeuble (si vous êtes logés dans un immeuble locatif, c’est-à-dire appartenant à un propriétaire unique comme un OPHLM1). Enfin, veillez à ce que le document soit signé par toutes les parties mentionnées, chacune conservant un exemplaire et le troisième (feuillet blanc) étant destiné au propriétaire de l’immeuble ou au syndic en cas de copropriété.

Pour toute information complémentaire, contactez nous.

Fermer le menu